Dans quels cas ai-je besoin de chaussures orthopédiques?

Les chaussures orthopédiques sont recommandées si les chaussures « prêt-à-chausser » ne permettent plus au patient de vivre confortablement son quotidien.
Si vous souffrez de l’une des affections suivantes, il se peut que vous ayez besoin, maintenant ou plus tard, de chaussures orthopédiques adaptées :

  • Affections chroniques tels que rhumatismes et diabète sucré,
  • Lésions et malformations articulaires ; arthrose ou arthrodèse à la cheville ou au métatarse,
  • Troubles moteurs,
  • Amputations,
  • Paralysies,
  • Troubles généraux du pied ; pied plat, pied creux, pied équin, pied calcanéus, pied bot, pied « en-dedans », hallux valgus et hallux rigidus,
  • Différences de longueur de jambe à partir de trois centimètres.

Formalités administratives

Si vous nous fournissez une ordonnance pour des chaussures orthopédiques émise par un médecin spécialiste, nous faisons la demande pour vous et envoyons les documents nécessaires au médecin-conseil de votre mutuelle.

Quels spécialistes peuvent prescrire des chaussures orthopédiques ?

  • Chirurgien généraliste,
  • Chirurgien orthopédiste,
  • Rhumatologue,
  • Spécialiste en médecine physique et réadaptation,
  • Neurologue,
  • Pédiatre,
  • Chirurgien vasculaire.

Contrôle par le médecin conseil

Lorsque vous soumettez une demande de chaussures orthopédiques pour la première fois, le médecin-conseil vous appelle pour un contrôle. Ce contrôle a lieu quelques semaines après la demande. Si le patient ne peut se déplacer, le médecin conseil peut faire effectuer le contrôle à domicile.

Après le contrôle, la mutuelle nous fournit une approbation écrite pour la fabrication des chaussures orthopédiques.
À partir de ce moment, nous pouvons commencer à fabriquer les formes.

À partir de l’approbation de la mutuelle, vous devez tenir compte d’un délai d’environ 6 semaines avant de recevoir vos nouvelles chaussures.

Remboursements par la mutuelle

Les différentes mutuelles de santé remboursent en grande partie les chaussures orthopédiques. La petite part que vous devez débourser vous-même se nomme le ticket modérateur.

Pieter Matton Orthopedie applique toujours les tarifs légaux, sans dépassements, pas même pour les déplacements éventuels.
Le montant du ticket modérateur dépend toujours de la catégorie dont relève l’affection pour laquelle vous avez besoin de chaussures orthopédiques adaptées :

  • La catégorie A comprend les indications graves telles que la polyarthrite rhumatoïde au niveau des orteils, la plupart des paralysies, des déformations extrêmes, des lésions à la cheville, des amputations importantes, etc. Pour cette catégorie, le ticket modérateur est de 34,54 €. Dans cette catégorie, le patient a droit à une paire de chaussures orthopédiques chaque année à vie.
  • La catégorie B comprend les indications légères telles que hallux valgus, pieds plats, pieds bots, pieds creux, hallux rigidus, pied tombant, amputations légères, etc. Pour cette catégorie, le ticket modérateur est de 138,06 €. Dans cette catégorie, le patient a droit à une paire de chaussures orthopédiques chaque année jusqu’à l’âge de 65 ans, puis seulement une fois tous les deux ans.

Procédé de fabrication

1

Prise de mesures

Lors de la première consultation, nous discutons en détail avec le patient de la cause et des effets du trouble du pied. Cela comprend également une inspection des chaussures portées jusqu’à présent. Nous prenons ensuite une empreinte du pied et déterminons les dimensions du pied. Enfin, nous effectuons également une analyse de la marche et une étude du pied, en accordant une attention particulière à la mobilité et à la fonctionnalité. En cas d’affection sérieuse du pied, nous faisons aussi un moulage au plâtre ou en scan-3D. À l’aide de toutes ces données, nous déterminons finalement l’approche la plus appropriée avec le patient.

Prise de mesures
Fabriquer des formes
2

Fabriquer des formes

Après avoir pris les mesures, les données collectées nous permettent de fabriquer une forme correcte. Nous le faisons par voie numérique, avec un système CAD-CAM. Ensuite, les formes sont façonnées en bois. Notre personnel ajoute à la main les dernières touches à cette forme. Pour cela, l’expérience et le sens des volumes sont essentiels.

3

Chaussures d’essai

Il est très important de vérifier si la chaussure s’ajuste bien sur le pied. Après tout, le patient doit être en mesure d’indiquer si ses chaussures orthopédiques sont confortables. Pour cela, nous fabriquons une chaussure en plastique à l’aide de la forme. Nous pouvons également procéder à des ajustements pour optimalisé les corrections et le confort. Lors de ce rendez-vous, le patient choisit un modèle dans notre catalogue.

Chaussures d’essai
Dessiner le patron et la tige
4

Dessiner le patron et la tige

Le modèle souhaité est transposé sur un plan et les patrons sont élaborés. Pour ce processus, nous utilisons des programmes contrôlés par ordinateur, mais effectuons également un travail de dessin à la main.

5

Couture

Le fabricant de tiges découpe les patrons et coud avec beaucoup de soin la tige. Ce savoir-faire détermine en grande partie l’aspect esthétique de la chaussure. Bien sûr, nous travaillons uniquement avec les meilleurs cuirs.

Couture
Orthèses
6

Orthèses

Une orthèse est une semelle de soutien sur mesure qui est intégrée à la chaussure orthopédique. Elle est dotée de toutes les corrections et ajustements dont le patient a besoin. Nous ajustons la forme et les matériaux en fonction des besoins du patient. Les matériaux qui composent les orthèses sont déformables sous l’effet de la chaleur et sont plaqués contre la forme de la chaussure avec une machine à vide. Après refroidissement, nous ponçons l’orthèse pour lui donner la forme désirée.

7

Montage de la chaussure

Ensuite, nous montons manuellement la tige sur la forme avec l’orthèse. À ce stade, nous apportons un renfort supérieur et un contre-fort (renfort du talon). À la fin, nous plaçons les bords et les semelles. Les semelles sont cousues si nécessaire, poncées et polies.

Montage de la chaussure
Finition
8

Finition

Avant de retirer les formes des chaussures, nous les polissons soigneusement. Après avoir retiré la forme, nous terminons les orthèses avec des matériaux aux propriétés amortissantes ou absorbant les chocs. C’est aussi le moment où nous plaçons le support d’avant-pied si nécessaire. Enfin, nous recouvrons le tout d’une doublure en cuir souple pour un confort optimal.


TOP